Du papier et des mots

Bonjour! Aujourd’hui est le jour idéal pour vous présenter un livre reçu à Noël… Il ne s’agit pas d’un roman mais plutôt d’un recueil à la fois photographique et spirituel. Réalisé à 6 mains par Christophe André (célèbre psychiatre adepte de la méditation), Anne Ducrocq (journaliste et auteure de nombreux livre de développement personnel) épaulés par le photographe Olivier Martel, je souhaitais vous en donner un petit aperçu.

Afficher l'image d'origine

Christophe André s’occupait de la rédaction des pages d’introduction aux différentes sections du livre tandis qu’ Anne Ducrocq collectait l’imposante somme de citations, de poèmes, de chansons qui composent ce livre…Le livre est donc divisé en 9 parties que sont:

  1. Naître à la vie
  2. Grandir
  3. S’émerveiller
  4. Aimer, partager
  5. Souffrir
  6. Prendre le temps
  7. Donner, recevoir
  8. Accepter de vieillir
  9. Partir

Nous sommes des voyageurs. Qu’est-ce que voyager? Avancer. Que toujours te déplaise ce que tu es pour parvenir à ce que tu n’es pas encore. Avance toujours, marche toujours, ajoute toujours.

-Saint Augustin

Les citations viennent du monde entier, de toutes les époques, de tous les registres. C’est ce qui fait la richesse de ce livre: on y propose différents points de vue, conseils sur des thèmes similaires… S’y mêlent pensées de philosophes comme Goethe,  Lao Tseu, pensées d’écrivain tels Victor Hugo ou André Breton, de religieux…

Quelle que soit la chose que vous pouvez faire ou rêvez de faire, faites-là. L’audace a du génie, de la puissance, de la magie. Commencez dès maintenant.

-Goethe

Christophe André partage un avis tout à fait personnel sur chacun des neuf thèmes, tiré d’expériences, de rencontres… De plus, la présence de photographies illustrant chaque citation habille les mots emprunts de sagesse. Je le conseille vivement, il est à mettre entre toutes les mains qu’elles soient rebelles, sérieuses, sages…

Or tout est bon à vivre, rien n’est médiocre et tout doit être aimé; même la banalité, parce qu’elle n’existe pas, même l’effort, parce qu’il faut qu’il existe, même les alarmes que nous nous imposons, pour des bénéfices tardifs ou grevés d’incertitude. Notre corps et notre esprit sont à l’oeuvre et peinent mais l’espérance éclaire nos pas mieux qu’elle ne le fait encore de l’horizon. L’avenir, connais pas: nos projets ont déjà commencé, nos promesses ébauchent déjà les figures définitives. C’est tout de suite ou jamais.

-France Quéré

Du beau travail, vraiment!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s