4 livres pour une rentrée inspirée

Oups! J’arrive un peu tard avec mes livres de rentrée… mais bon, mieux vaut tard que jamais, n’est-ce pas?

livres rentrée

J’ai choisi des livres hétéroclites, de styles et genres assez différents mais non moins inspirants. Un livre de cuisine pour un corps sain et d’autres ouvrages, policier, autobiographique ou fictionnels pour un esprit sain… Ça vous dit?

TOUT EST SIMPLE, Gwyneth Paltrow & Thea Baumann
Je dois avouer que je suis sidérée par le nombre d’articles (de blog, de magazines) critiques à l’égard de Gwyneth Paltrow… Chacun attaque sa manière de se nourrir, de nourrir ses enfants, son style de vie… Pourquoi? Cela ne regarde qu’elle. Chacun ses oignons. Et surtout, le plus important pour nous, lecteurs et apprentis cuisiniers: ses recettes sont de bonnes qualités, qu’importe la vie de l’auteur.  J’ai déjà testé 4 recettes de son précédent livre Tout est bon et elles étaient délicieuses. Le seul bémol : il fallait avoir à disposition une certaine quantité d’ingrédients pas toujours aisés à trouver. Mais ce livre, comme son nom l’indique est bien plus simple, plus épuré. Je n’ai encore réalisé aucune recette, mais beaucoup m’attirent. Je pense à la soupe à la tomate, à son açai bowl (vous savez ma passion pour les smoothies), à ses wraps de nori ou salades soba… Je ne demande pas mieux que des plats aussi rapides que sains à préparer #étudiante. Et puis, avoir un livre évite l’ennui culinaire et la routine pâtes-sauce tomate qui fait cliché mais que nous connaissons bien sans vouloir toutefois le reconnaître… Dernière confidence : j’admets que j’ai aussi choisi ce livre pour les visuels… C’est plus fort que moi, quand je vois de belles photos, de jolies couleurs, une mise en page épurée… je craque.

 

LES LIONNES DE VENISE, Mireille Calmel.
Si vous avez envie de lire un roman policier tout en prolongeant vos vacances en Italie de la renaissance, je vous conseille ce livre. Il narre l’histoire d’une jeune fille modeste au XVIIème siècle, Lucia, qui part à la recherche de son père. Ce dernier est imprimeur et suite à la visite de la célèbre courtisane Isabella Rosseli se fait enlever, son atelier brûler, sa fille menacer. Il y a un véritable effet de style, avec une technique narrative recherchée et des expressions italiennes qui parsèment les pages de soleil… Le personnage principal est attachant et ne manque pas de caractère, ni de courage. D’ailleurs les femmes de ce livre méritent toute notre attention, de la plus perfide à la plus douce, de la plus riche à la plus simple. Au fil des pages, Lucia affronte tout ce qu’il y a de plus coriace, de plus rude dans sa ville, se mesurant aux puissants qui usent d’argent, jouent de leurs charmes et croisent l’épée pour parvenir à leurs fins. Elle doit apprendre d’autres codes que les siens pour espérer s’en sortir et sauver son père. Il y aura un second tome qui nous mènera au-delà de Venise, à la recherche d’un trésor. Trésor? Vous avez dit trésor?  Je vois vos yeux qui brillent… C’est que ce livre est pour vous!

 

UNE AUTOBIOGRAPHIE, Agatha Christie
C’est un sacré morceau. Honnêtement, je n’ai pas encore achevé cette autobiographie… Elle compte tout de même plus de 600 pages et la célèbre romancière a mis une quinzaine d’années à l’écrire. Je sais, je cherche des excuses… Toujours est-il que j’en suis à ma 300 ème page, et ce récit est très agréable à lire. On plonge dans la vie d’Agatha Christie avec facilité… Il me semble qu’elle évoque l’ensemble de sa vie au fil des pages mais pour l’instant je suis plongée dans son enfance. On comprend d’où lui viennent ses talents d’imagination, sa grande intelligence, son sens de l’humour et sa  connaissance du français… Sa mère semble avoir joué un rôle crucial dans sa carrière puisque c’est elle qui a insisté pour qu’elle apprenne la langue de Molière. Et puis celle-ci avait une sacrée personnalité, toute en exubérance, extrêmement vivante et vive!  Son origine sociale lui a donné l’opportunité de côtoyer et d’observer chacune des catégories sociales présentes dans une maison: bonnes, nourrices, précepteurs, haute-societé… Tout y est. Et puis la petite Agatha a beaucoup voyagé, ayant même vécu en France dans un hôtel… De quoi épanouir son imagination! Je vous le recommande donc, à petites doses sauf si vous êtes plus courageuse que moi…

 

LE JAPON D’AMELIE NOTHOMB
Une compilation de ses récits sur le pays du soleil levant… Amélie Nothomb est l’une de mes écrivaines préférées (parce que les femmes qui écrivent méritent un nom féminin). Je trouve qu’on entre avec une telle facilité dans ses récits… Ça coule de source! Ses histoires sont toujours assez courtes, mais la longueur importe peu. Celles-ci sont axées sur le japon, pays d’enfance cher au cœur de la romancière. Le recueil compte ces livres: Stupeur et tremblements (de loin mon préféré), Les myrtilles (une nouvelle très chouette), Ni d’Eve ni d’Adam, La nostalgie heureuse (sur son retour au Japon après des années d’absence).

Sur ce, je vous souhaite une rentrée littéraire pétillante!

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s